Publié dans Non classé

FdL : Anergique – Célia Flaux

Anergique de Célia Flaux

Titre : Anergique
Autrice : Célia Flaux
Date : 2021
Editeur : Actu SF – collection Naos

Résumé
Angleterre XIXe siècle. Lady Liliana Mayfair est une garde royale, mais aussi une lyne capable de manipuler la magie. Elle et son compagnon Clement partent en Inde sur les traces d’une violeuse d’énergie. Leur unique piste : Amiya, la seule victime à avoir survécu à la tueuse.

De Surat à Londres, la traque commence. Mais qui sont véritablement les proies ?

Mon avis
J’ai ouvert ce roman avec une curiosité mêlée d’appréhension : le steampunk victorien n’est pas forcément ma tasse de thé, l’orientalisme peut souvent tomber dans des tropes racistes, et puis le thème me touchait particulièrement, puisqu’on parle ici de viols.
L’écriture subtile de Célia Flaux contourne les difficultés et les pièges de ses thèmes avec une grande habileté. Le personnage de Amiya est particulièrement bien brossé et permet une dénonciation de la colonisation britannique, sans faire du roman un essai historique. Le steampunk est limité à quelques images et c’est surtout dans une société magique que nous sommes emportés.
La magie d’ailleurs qui n’est pas juste une source esthétique de pouvoirs mais régit entièrement une société, rajoutant aux oppressions racistes et misogynes (sans les omettre) celle des lynes sur les denas. Cette nouvelle catégorisation sociale et politique permet également un aperçu d’un monde où les relations ne sont plus strictement régies par l’hétérosexualité et par le supériorité des hommes sur les femmes (mais y’a des restes). Je dois dire que je regrette un peu que l’autrice ne soit pas allée plus loin dans ces renversements de genre, forcément.
Vient ensuite le thème du viol. Amiya a subi un viol à l’âge de 10 ans, et on le rencontre dix ans plus tard, jeune homme, précepteur, avec une souffrance et une négation de son corps particulièrement bien décrites. Son retour à la vie se fait par étape, alors qu’il apprend à jongler entre son devoir de soumission et de don, par son statut de dena, et une colère sourde envers sa violeuse et la société raciste dans laquelle il se retrouve plongé. Je pense qu’il s’agit de la très grande réussite de ce roman.
Celui-ci traite énormément du sacrifice et de ses conséquences brutales. L’histoire comporte également des réflexions sur le suicide et l’anorexie.
Un très beau roman, à partir de 15 ans au vu des thèmes qu’il aborde.

Trigger Warnings
– Viol / Viol sur mineur·es
– Syndromes Post-Traumatiques
– Anorexie
– Suicide
– Racisme
– Homophobie (secondaire, d’un seul personnage dans un milieu plutôt ouvert)

Auteur :

Autrice, relectrice, bêta-lectrice et créatrice d'ateliers d'écriture. Je travaille essentiellement sur l'écriture par rapport à la représentation des genres et l'inclusivité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s