Publié dans général

Après notre monde

On parle beaucoup du « monde d’après » en ce moment, pour des raisons évidentes, mais on en parlait déjà depuis quelques années, notamment dans le large monde de la science-fiction, entre menaces technologiques, écologiques et politiques.

Hier j’écoutais avec intérêt le podcast Plus que de la SF de Lloyd Chery, dédié à la série Mad Max. Deux éléments me marquent particulièrement sur ces analyses de films que j’adore, car il interrogent aussi mon engagement politique dans le monde de l’imaginaire francophone, et ma propre écriture, nourrie par ces films.
Bien entendu il y a l’imagerie homosexuelle qui recouvre entièrement les méchants de la série (sur les trois premiers épisodes, le quatrième étant plus dans une imagerie viriliste et terroriste à mon sens) Comment se réapproprier cela ? Le retourner ?
Et il y a l’empreinte machiste du monde post-apocalyptique (ce qui est relié à l’homophobie latente). Cela m’a fait sourire quand un des intervenants du podcast soulignait ce fait (en post-apo, ce sont les hommes, les vrais, qui dominent) alors que l’évolution même de la série de George Miller va à contresens de cela. On passe de femme sacrifiée (qui enclenche la folie de Max) dans le premier, à femme effacée mais survivante dans le second, puis femme leader dans le troisième, et enfin révolutionnaire et espoir dans le quatrième (et en plus elles sont nombreuses !).

Du coup comme d’habitude je questionne twitter à la recherche de post-apo non virilistes, voire féministes, voire queer, et comme Lloyd me retweete, je me retrouve avec masse de conseils de lectures et de visionnages en me réveillant ce matin.
S’il faut faire un peu le tri dans tous les genres mêlés du post-apo (dystopie, zombies, mécha, robots, sf, survie, etc), cela fait déjà une bonne base.

Mais aujourd’hui du coup, je vais vous faire un petit check-up de mes lectures et visionnages, celles que je n’ai pas réussi à sortir hier.

Rhizome

Rhizome

De Nadia Coste.
L’humanité a réussi à survivre à l’apocalypse en s’alliant avec une plante extra-terrestre. Mais une nouvelle menace surgit : et si cette plante voulait détruire ce qui reste de l’humanité ?

I Am Mother

I Am Mother

Sur Netflix.
Dans un abri, un robot élève une petite fille issue d’un banque d’embryons afin de repeupler le monde. Mais cette enfant se doit d’être parfaite, sinon…

Woman World

Woman World

De Aminder Dhaliwal.
Les hommes ont disparu ; une communauté de femmes cis et trans survit, visite des ruines et réfléchit à son organisation.

Moana

Moana

De Silène Edgar.
Moana vit sur une île anciennement tropicale, les régions tempérées étant depuis deux générations ensevelies sous la glace. Elle se révolte quand on lui impose un mariage à 12 ans pour repeupler la Terre, et qu’on demande à sa grand-mère de rejoindre un centre de « repos ».

Fortune Cookies.
De Silène Edgar.
Après la révolution, écrasée dans le sang, un réseau de résistants communique par des messages dans des gâteaux chinois.
L’héroïne navigue entre le présent et ce qui l’a fait passé de l’autre côté.

Hunger Games

Hunger Games

De Suzanne Collins.
Après une guerre civile noyée dans le sang, les Districts doivent envoyé deux adolescents une fois par an à la capitale pour un jeu à mort. Le vainqueur permettra à son district de ne pas mourir de faim pendant l’année qui suit.

20th Century Boys

20th Century Boys

L’Apocalypse est arrivée, les robots géants ont détruits le monde, le sauveur s’appelle Ami !
Mais est-ce vraiment le cas ? Retour en arrière, au Japon, dans les années 60.

The Wilking Dead

The Walking Dead

Après une épidémie zombies, un groupe d’hommes et de femmes cherchent à survivre ; au fur et à mesure du temps, les autres hommes deviennent bien plus dangereux que les zombies eux-mêmes .

Sauve qui peut

Sauve qui peut – Demain la Santé

Collectif.
Interrogeons nos relations à la santé, et donc à l’écologie, à la politique, à la communauté.
Comment survivre après ?
Quel sera le monde d’après ?
Futur souriant ou non ?
On va souffrir un max pendant longtemps, mais après, peut-être, ça ira mieux.

Mad Max Fury Road

Voilà j’ai fait le tour des lectures et visionnages dont je me souviens (donc récent·es)
Et je vais revoir Mad Max Fury Road aujourd’hui.

Et vous ?

Auteur :

Autrice, relectrice, bêta-lectrice et créatrice d'ateliers d'écriture. Je travaille essentiellement sur l'écriture par rapport à la représentation des genres et l'inclusivité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s