FdL : Au-delà des Apparences – Anna Martin

the-impossible-boyTitre : Au-delà des apparences.
Auteur : Anna Martin.
Editeur : MxM Bookmark.
Année : 2019

Ce n’est pas une histoire d’amour banale. Ben Easton n’est pas votre héros romantique banal. C’est un dur à cuire tatoué, qui veut devenir une rock star et qui travaille dans un boui-boui parfaitement horrible à Camden Town. Il a une belle vie et il n’est vraiment pas préparé à ce qu’un homme la mette sens dessus dessous. Stan n’est pas votre héroïne banale. En tant qu’homme au genre fluide, il porte fièrement ses longs cheveux blonds, ses talons vertigineux et son maquillage parfaitement posé. Prodige de l’industrie de la mode, Stan vit à Londres après avoir travaillé en Italie et à New York. Il tombe vite sous le charme de Ben et de son comportement insouciant, ainsi que du coeur chaud et doux qu’il dissimule. Sous l’apparence parfaite et élégante, Stan a beaucoup de cicatrices datant de sa bataille d’adolescent contre l’anorexie. Il ne suffit que d’un très léger faux pas pour que ses démons reviennent précipitamment, tandis que Ben est toujours en tournée. Son groupe étant sur le point de se séparer, Ben est obligé de trouver un moyen de s’occuper à la fois de l’opportunité de sa vie et de son magnifique petit ami.

 

Mon avis

Cela peut sembler très étonnant, mais ce roman est mon premier livre de romance queer pour adulte (eh oui !) Donc pas de témoignage réaliste, ni de YA social. Juste une romance.
Ben d’un côté, punk rocker, barman londonien, guitariste d’un tout jeune groupe.
Stan de l’autre, d’origine russe, journaliste de mode, gender fluid, ancien anorexique.
Car oui, Stan est un homme qui explose les normes genrées. Un personne qu’on ne voit que rarement dans les livres queer, et qui apporte une certaine fraîcheur au roman.
Son histoire avec Ben est vraiment mignonne, et si la romance fait que leur monde n’est pas vraiment touché par les violences homophobes, ce n’est pas très grave. On n’est pas là pour ça.
J’ai pourtant préféré la seconde partie de l’histoire, plus grave, mais dont je ne spoilerai pas le pourquoi ici.
J’ai donc passé un agréable moment, même si j’ai trouvé quelques coquilles ou imprécisions de traduction dans le texte.

 

Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019.

Livres lus :
– Mon frère féminin, Marina Tsvetaeva.
– Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard.
– Terre de Brume, Cindy Van Wilder.
– Moi ce que j’aime, c’est les monstres, Emil Ferris.
– Éclat(s) d’âme, tome 1-4, Yuhki Kamatani.
– Celle que je suis, tome 1, Bingo Morihashi et Suwaru Koko.
– Aromantic (Love Story), tome 1-4, Haruka Ono.
– Homo – Question sociale et question sexuelle de 1864 à nos jours, Gilles Dauvé.
– Au delà des apparences, Anna Martin.
– Le Voyage de June, Sophie Kovess-Burn et Sandrine Revel.

Livres en cours :
– Notre Désir, Carolin Emcke.
– La Chambre de Giovanni, James Baldwin.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s