FdL : Aromantic (Love) Story – Haruka Ono

9782369742715-475x500-1Titre : Aromantic (Love) Story
Autrice : Haruka Ono.
Éditeur : Akata.
Année : 2018 (premier volume)

Futaba Kiryû, 32 ans, est autrice de mangas. Ce qu’elle adore par-dessus tout, c’est dessiner des shônen bien sociaux ! Le problème, c’est que ce genre ne marche plus du tout… Du coup, pour tenter de vraiment lancer sa carrière, son éditeur lui propose (impose ?) de s’essayer à un autre genre de shônen : le harem manga ! Gros hic : elle déteste ça, et surtout… elle ne s’intéresse pas du tout à l’amour.
Bien malgré elle, et agacée par l’injonction sociale qui exige des femmes qu’elles tombent forcément amoureuses, elle entame l’écriture d’un shônen manga romantique. Contre toute attente, le succès est immédiat, et la voilà condamnée à continuer de dessiner une série à laquelle elle-même ne comprend rien… Pour ne rien arranger, elle se retrouve très vite prise entre deux feux : d’un côté, la touchante vénération d’un assistant de douze ans son cadet, de l’autre, la séduction flamboyante d’un scénariste d’anime quadragénaire.
Une situation cauchemardesque pour cette célibataire endurcie…

Mon avis :

Alors alors… J’ai pris ce manga avec des pincettes parce que le premier tome ne m’a pas vraiment plu. Cette histoire asexuelle ne serait-elle pas un prétexte à un énième triangle amoureux ? L’héroïne tombera-t-elle forcément dans les bras d’un de ses deux prétendants ?
Eurk…
Et puis au cours du deuxième volume, le charme s’est fait. Le charme et une compréhension et description de l’asexualité on top. Vraiment.
J’ai été particulièrement touchée par le « syndrôme de la maman », cette envie de prendre soin des personnes qu’on aime, mais sans que le sentiment amoureux en lui-même soit présent. Cela croise tellement ma propre expérience que j’en suis arrivée à me demander si l’autrice n’était pas concernée elle-même par l’asexualité.
Peut-être un peu moins intéressant mais traité avec sensibilité, une certaine idée de la masculinité toxique : si tu admires une femme, en tant qu’homme hétéro, es-tu obligé d’inclure dans cette admiration un pan sexuel ? Être élevé comme ‘un homme, un vrai », quelles conséquences dans la façon dont on considère sa relation aux femmes ?
Aromantic (Love) Story est une vraie découverte, qui m’a agréablement surprise.

Et un big up à la collection LGBT de Akata.

Livre lu dans le cadre du #RainbowChallenge 2019.

Livres lus :
– Mon frère féminin, Marina Tsvetaeva.
– Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard.
– Terre de Brume, Cindy Van Wilder.
– Moi ce que j’aime, c’est les monstres, Emil Ferris.
– Éclat(s) d’âme, tome 1-4, Yuhki Kamatani.
– Celle que je suis, tome 1, Bingo Morihashi et Suwaru Koko.
– Aromantic (Love Story), tome 1-4, Haruka Ono.

Livres en cours :
– Notre Désir, Carolin Emcke.
– Homo – Question sociale et question sexuelle de 1864 à nos jours, Gilles Dauvé.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s